Accessibilité des informations
Quelques spécificités à connaître
Accompagnements et coopérations avec l'environnement
Orthophoniste
Psychomotricien
Ergothérapeute
Infirmier(e)
Psychologue
  • VersionCliquer sur le logo pour aller à la version non FALC
  • VersionCliquer sur le logo pour aller à la version Facile A Lire et à Comprendre*

Cette version est une version plus difficile à lire et à comprendre.

Accompagnements et coopérations avec l'environnement

Selon l’âge de la personne, ses attentes et ses besoins, les différents professionnels accompagnant l’enfant peuvent être invités à rencontrer les familles, les proches aidants, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées, et tous les autres partenaires du projet de vie (services ou structures médico-sociales, orthophonistes, médecins, pédopsychiatres, psychologues, ergothérapeutes, …).
Bien entendu, ces rencontres se réalisent avec l’accord de la personne et sa famille.

Ces coopérations sont souvent nécessaires pour réfléchir avec les différents acteurs mobilisés, dont en premier lieu la personne et sa famille, aux meilleures conditions d’accueil (crèche, école, collège, lycée ou acteurs du secteur spécialisé : SESSAD, IME….).
La mise en œuvre du projet de vie doit se faire dans un climat de confiance entre tous (rassurer, encourager, conseiller).
Des séances sur l’école peuvent être parfois bénéfiques, par exemple afin d’alléger l’emploi du temps de l’enfant, mais aussi afin de favoriser l’échange direct avec l’équipe pédagogique.
Cet exemple montre la nécessité de sortir des sentiers battus et de personnaliser les modalités d’accompagnement (lieu, temps, etc…).

La présence de la personne et/ou, selon l’âge, de sa famille ou de son représentant légal peut être fondamentale et indispensable.
Il s’agit de son projet même si de nombreux acteurs peuvent y prendre part.
La coopération ne doit pas être envisagée de manière systématique et sans le consentement préalable et la collaboration de la personne et/ou de sa famille.

Dans la même dynamique, même à l’âge adulte l’accompagnement par les professionnels se poursuit en lien avec l’environnement proche de la personne (famille, fratrie, etc.).
En fonction de chaque situation, des échanges seront proposés autour des attentes de la personne, de ses besoins, de ses projets et de son évolution.
Des accompagnements dans des moments de la vie quotidienne peuvent aussi être imaginés en préservant l’intimité de la personne.

Les différents professionnels peuvent également être ponctuellement sollicités pour des éclairages spécifiques à la demande des partenaires extérieurs (les professionnels libéraux, les autres services d’accompagnements…).
La personne et/ou sa famille décideront de la pertinence ou non de ces rencontres et sa volonté de participation.
Dans le cadre des coopérations et de la confiance nécessaire qui doivent s’installer avec la personne et sa famille, il est important de communiquer sur les échanges qui ont eu lieu.

Cette version est une version Facile A Lire et à Comprendre (FALC).

Accompagnements et coopérations avec l'environnement

De nombreux professionnels peuvent accompagner la personne avec une trisomie 21.

Les professionnels peuvent être des médecins mais aussi d’autres professionnels de santé.

Les autres professionnels de santé, ce sont les orthophonistes, les psychomotriciens par exemple.

Il peut aussi y avoir des professionnels comme des éducateurs.

En fonction du projet de la personne, l’école ou l’entreprise peuvent également participer à ces discussions.

Avec l’accord de la personne et parfois de sa famille, il peut être important que les professionnels parlent entre eux.

Des rencontres ou des échanges au téléphone peuvent se mettre en place.

En discutant tous ensemble, cela permet de bien réfléchir à la manière d’accompagner le projet de la personne.

Chacun va apporter quelque chose à l’autre.

La personne avec une trisomie 21 est alors mieux accueillie.

La personne doit prendre part aux échanges et décider de ce qu’elle veut ou ne veut pas.

Les professionnels peuvent aussi venir sur le lieu où la personne fait ses activités.

Les professionnels vont venir par exemple sur l’école, sur le lieu de travail…

Les professionnels peuvent par exemple intervenir sur le temps de l’école.

Les échanges vont faciliter le travail de l’enseignant.

Pour aider la personne avec une trisomie 21 à réussir ses projets il faut créer une équipe.