L’âge adulte

  • VersionCliquer sur le logo pour aller a la Version non Falc
  • VersionCliquer sur le logo pour aller à la version Facile A Lire et à comprendre*

Cette version est une version plus difficile à lire et à comprendre.

La vie quotidienne

Nous allons aborder ici les modalités de l’accompagnement en ergothérapie à travers 3 exemples, à savoir la préparation des repas, l’entretien du logement et la communication alternative et améliorée.

– La préparation des repas :

Apprendre à préparer un repas mobilise un certain nombre de compétences préalables : savoir anticiper une liste d'ingrédients, planifier la préparation, utiliser un certain nombre d'instruments…

Il est possible de construire des fiches recettes permettant à la personne de suivre ces étapes plus facilement, accessibles en fonction du niveau de lecture et des besoins.

En multipliant ces outils et en répétant les préparations, la personne pourra progressivement gagner en autonomie.

En séance, les différentes manipulations liées à la préparation du repas seront travaillées.
Il sera nécessaire également de rechercher les outils les plus adaptés.

– L'entretien du logement:

En séance, les différents gestes du quotidien seront retravaillés : vaisselle, balayage, manipulation de l'aspirateur…

La mise en place de techniques facilitant par exemple l'exploration spatiale du sol, ou de supports listant les étapes de réalisation se fera au cas par cas.
Les supports doivent être accessibles en fonction du niveau de lecture de la personne.

Exemple pour nettoyer le sol :

– ETAPE 1 : je monte les chaises,

– ETAPE 2 : je balaie sous la table,

– ETAPE 3 : je balaie à côté de la télé,

– ETAPE 4 : je balaie sous la fenêtre.

Entretenir son logement suppose la connaissance du matériel approprié à chaque usage.
Des aménagements peuvent être mis en place concernant les produits, à travers un rangement par catégorie ou par exemple l'apposition d'une photo sur l'étiquette.

Les activités liées à l'entretien du logement sont nombreuses : faire son lit, enfiler une housse de couette, faire la vaisselle…
Les besoins peuvent être sur le plan gestuel ou exécutif.

– La communication alternative et améliorée : 

Lorsque la communication verbale fait défaut et que des difficultés notables sont remarquées dans ce domaine, l'ergothérapeute pourra aider, en collaboration avec l'orthophoniste, à la mise en place d'outils de communication alternatifs améliorés.
Il peut s'agir d'outils de communication expressifs (aide à l'expression de la personne) ou réceptifs (aide à la compréhension).

Parmi ces outils, on évaluera ceux qui conviendront le mieux à la personne en fonction de ses capacités cognitives, de l'environnement de vie, des envies et des besoins.

Ces outils pourront être sous forme « papier » tels que des cahiers de communication, des plannings personnalisés et accessibles etc.

Ils pourront être numériques, tels que des logiciels accessibles sur tablette tactile ou smartphone.

Ces outils seront co-construits dans la mesure du possible avec la personne, sa famille et les intervenants réguliers afin de personnaliser au mieux les ressources mises à disposition.
Un apprentissage et une uniformisation de l'utilisation de l'outil apparaissent indispensable pour son bon fonctionnement et son efficacité au quotidien.

Cette version est une version Facile A Lire et à Comprendre (FALC).

La vie de tous les jours à la maison

L’ergothérapeute peut apprendre à la personne à cuisiner seule.

L’ergothérapeute peut proposer des fiches recettes avec des images.

Il peut entraîner la personne si certains gestes sont difficiles pour elle.

Parfois, l’ergothérapeute va proposer des outils particuliers pour que ce soit plus facile.

  • VersionCliquer sur le logo pour aller a la Version non Falc
  • VersionCliquer sur le logo pour aller à la version Facile A Lire et à comprendre*

Cette version est une version plus difficile à lire et à comprendre.

L'accès à la vie sociale et aux loisirs

Nous aborderons ici de la même manière les modalités de l’accompagnement en ergothérapie à travers les exemples des déplacements, de la communication, des outils numériques et des loisirs.

– Les déplacements :

Accéder à des sorties sans accompagnement nécessite une autonomie dans les déplacements (à pied, en transport…) qui peut être travaillée à l'aide d'outils.
Concernant le repérage, il est nécessaire de favoriser l'accès aux représentations de l'espace (notions de ville, de rue…) et de multiplier les mises en situation.
Des cartes adaptées peuvent être créées pour mémoriser des emplacements par exemple.

L'apprentissage de nouveaux trajets peut passer également par la création d'outils mais aussi par des mises en situation.

– Communication, outils numériques et loisirs :

De nombreuses compétences peuvent être développées en lien avec le projet de vie de la personne : par exemple pouvoir utiliser un ordinateur, envoyer un message, utiliser un smartphone…
Des aménagements de ces outils sont souvent nécessaires (paramétrage de l'interface, paramètres d'accessibilités…) en même temps que leur apprentissage en séance.

Cette version est une version Facile A Lire et à Comprendre (FALC).

L'accès à la vie sociale et aux loisirs


Le déplacement

La personne pourra aussi apprendre à se déplacer seule dehors.

L'ergothérapeute peut lui apprendre à se déplacer pour aller à un rendez-vous.

L’ergothérapeute peut proposer des outils comme un plan avec des images pour apprendre à se repérer dans la rue.

La communication

L'ergothérapeute peut aussi aider la personne à utiliser son téléphone portable.

  • VersionCliquer sur le logo pour aller a la Version non Falc
  • VersionCliquer sur le logo pour aller à la version Facile A Lire et à comprendre*

Cette version est une version plus difficile à lire et à comprendre.

La vie professionnelle

L'accompagnement professionnel est propre à chaque situation.

Les situations rencontrées concernent généralement les besoins suivants :
– Aménagement de la fiche de poste ;
– Séquençage d'une activité complexe ;
– Apprentissage d'une tâche, exécution d'un geste ;
– Aménagement du poste de travail.

– Aménagement de la fiche de poste :

La personne avec une trisomie 21 peut avoir des difficultés pour accomplir l’ensemble des missions notifiées au sein d’une fiche de poste classique.
L’ergothérapeute peut être une ressource pour l’entreprise afin de réfléchir selon les compétences de la personne aux missions qui peuvent lui être attribuées.
Cette fiche de poste se voudra donc souvent originale, évolutive en fonction des compétences acquises et prenant en compte la fatigabilité inhérente à la trisomie 21 mais singulière à chaque personne.
La fiche de poste est donc un outil pensé et créé en concertation avec l’entreprise.

– Séquençage d'une activité :

Des outils peuvent être créés pour aider la personne à suivre les étapes de la mission attribuée.
Les notions temporelles ou le listing du matériel peuvent être indiqués.

– Apprentissage d'une tâche, exécution d'un geste :

En fonction du besoin, une reprise des gestes professionnels est effectuée avec la personne.
Du matériel spécialisé peut être proposé.

– Aménagement du poste de travail :

Il est réalisé en fonction des capacités de la personne, de ses besoins en terme d'ergonomie et peut passer également par la mise en accessibilité des supports liés aux savoir-être.

Cette version est une version Facile A Lire et à Comprendre (FALC).

La vie professionnelle

Au travail, si certaines tâches sont difficiles, l’ergothérapeute peut aider la personne à améliorer son geste.

L’ergothérapeute peut proposer des outils particuliers pour que cela soit plus facile.

L'ergothérapeute peut faire des photos au travail et des tâches à faire.